Un quart des Canadiens n’ont pas réussi à mettre d’argent de côté en 2018. Cependant, environ 15 % ont réussi à épargner plus de 10 000 $, selon les résultats d’un sondage de Pollara pour BMO.

donate-3099337_640Ce sondage, réalisé le 12 février, montre également que les Canadiens sont optimistes par rapport à leur capacité d’épargner en 2019. Environ 52 % des répondants affirment qu’ils planifient épargner avec 31 % qui visent 10 000 $. De leur côté, 29 % disent qu’ils ont déjà 100 000 $ d’épargner.

Cependant, 12 % prévoient ne pas être en mesure d’en mettre de côté en 2019 et 36 % doutent du montant qu’ils épargneront.

Les Obstacles à l’épargne

L’étude a démontré que les obstacles à l’épargne sont principalement les dépenses courantes (67 %), rembourser ses dettes (45 %) et, pour les milléniaux, la pression sociale (37 %).

Les informations économiques de BMO prouvent que le crédit des ménages canadiens a augmenté au 3e trimestre de 2018, avec l’indice du ratio de la dette au revenu des ménages grimpant à son plus haut sommet, soit 173,8 %. Avec les intérêts des cartes de crédit à la hausse, les paiements prennent de plus en plus d’ampleur sur les chèques de paye.

Les Versements d’intérêt

Le ratio du service de la dette des ménages (paiements d’intérêts et remboursement du capital par rapport au revenu disponible) a atteint 14,5 %, avec 7,22 % des revenus disponibles utilisé pour les paiements avec intérêts. C’est le plus au taux atteint au cours des 7 dernières années, avoue BMO. Par contre, le fardeau de l’endettement est en train de s’alléger, avec le crédit consenti aux ménages qui ralentit.

arm-1284248_640“Le climat actuel met de la pression sur les finances des Canadiens, ce qui rend l’épargne plus difficile,” annonce Carola Corti, directrice générale, Opérations bancaires courantes chez BMO. “Il est tout de même encourageant de savoir que les Canadiens entament 2019 avec l’épargne en tête de liste. Il est primordial de prioriser l’épargne, même si ce ne sont que de petits montants. Une des meilleures places pour commencer est avec un plan détaillé des revenus et des dépenses ainsi que des objectifs à court et à long termes. Une fois ce plan intégré à votre vie, il sera beaucoup plus facile pour les Canadiens de créer un momentum par rapport aux économies dans leurs ménages.”

Article original ici.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s