calculator-385506_640Certaines personnes apprennent à propos de l’argent dès leur plus jeune âge. Cependant, les statistiques démontrent que l’analphabétisme financier est une pandémie aux États-Unis. Comme le public n’est de façon générale pas au courant des concepts financiers de base, comme celui des intérêts composés, il n’est pas surprenant que 75 % des Américains ont de la difficulté à accumuler 1 000 $ en cas d’une urgence. Selon une étude du National Endowment for Financial Education, seulement 24 % des milléniaux démontrent des connaissances financières de base. Un autre point intéressant de cette étude est que 69 % des répondants se sont accordés un niveau “élevé” de connaissance en finances.

Tina Hay a décidé de s’attaquer au problème de l’analphabétisme financier des milléniaux et des générations suivantes. Hay ne s’est jamais doutée qu’elle deviendrait une entrepreneure dans le domaine des finances. Cette femme native de Los Angeles avec une formation en arts libéraux a travaillé dans le domaine des films chez Miramax et Paramount avant de lancer sa propre entreprise, CityTripper. Après l’avoir vendue, elle a étudié à Harvard en affaires, où, pour la première fois, elle fut entourée de banquiers et de consultants qui connaissaient les finances comme le fond de leur poche.

En tant que personne visuelle, j’ai eu beaucoup de difficulté en finances à l’école. J’ai toujours utilisé des sketches et des illustrations afin de comprendre divers sujets,” avoue-t-elle. À la suite de sa graduation, Hay s’est retrouvée à expliquer les intérêts composés à un ami – simplement en écrivant la base sur le verso d’une serviette. Cet instant a déclenché une idée pour Napkin Finance, une entreprise FinTech en forte croissance dont la mission est de créer du contenu et qui est basée dans la ville natale de Tina Hay.

“Nous trouvons de nouvelles façons de communiquer avec les gens et cela change la perception qu’ils ont des opportunités qui s’offrent à eux. Ils peuvent reprendre le contrôle et prendre d’importantes décisions,” explique Tina.

Elle voit l’entreprise comme une opportunité de rendre les règles du jeu équitables tout en poussant les gens à s’engager dans un sujet qui peut parfois être intimidant, en rendant le tout unique et intéressant.

“Ne pas avoir un baggage financier ou de Wall Street a été mon avantage. Nous avons la perspective de quelqu’un qui ne connaît absolument rien sur le sujet.”

robot-2301646_640Son expérience en création de contenu lui a été d’une grande aide dans cette aventure, qui dépend grandement sur le design pour engager ses utilisateurs. “La créativité et le design sont deux aspects importants. Je vois toutes les compagnies comme des entreprises en design, même celles en finances. Tout provient de l’expérience des utilisateurs et de l’interface, comment tu retiens l’information,” dit-elle.

Article original anglais ici.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s