affection-1866868_640.jpgAfin d’éviter d’élever des enfants qui deviennent ingrats avec le temps, apprenez leur plutôt à respecter un budget et à faire preuve d’empathie envers les moins fortunés.

Élever des enfants est difficile, peu importe votre revenu. Cependant, les parents plus riches ont un problème particulier : dans un milieu où l’abondance coule à flots, ils doivent trouver un moyen d’enseigner à leurs enfants comment apprécier l’argent, comprendre un budget et faire preuve d’empathie envers les gens qui sont plus démunis.

“L’argent est une ressource limitée, peu importe que vous en ayez beaucoup ou pas,” explique Jayne A. Pearl, co-auteure du livre Kids, Wealth and Consequences. “Bien des problèmes apparaissent lorsque l’attitude des enfants riches envers l’argent devient un droit et est hors de contrôle.”

Par exemple,  les enfants riches qui ne comprennent pas la valeur de l’argent peuvent manquer d’empathie lorsqu’ils sont confrontés à la pauvreté, la souffrance et l’inégalité, des experts avouent. Ces enfants gâtés peuvent percevoir un travail comme inutile et vraiment plate. Il se peut qu’ils ne soient pas en mesure de créer des liens avec des amis issus de milieux économiques différents ou, pire encore, être manipulés par des profiteurs qui voient en eux des proies faciles.

D’un côté pratique, ces paresseux n’ont peut-être pas les connaissances financières nécessaires afin de gérer leur richesse efficacement ou d’être à la tête d’une équipe de conseillers financiers.

Bien que la plupart des stratégies suivantes concernent principalement les parents aisés, les experts notent que de savoir comment enseigner la base des finances personnelles est essentiel pour tous les parents, peu importe votre milieu socioéconomique. Apprendre la valeur de l’argent à ses enfants ne s’applique pas seulement aux parents riches,” dit Michele Borba, auteure de UnSelfie: Why Empathetic Kids Succeed in Our All-About-Me World et collaboratrice au blogue américain de nouvelles pour les parents. “C’est une problématique qui touche tout le monde.”

Si vous désirez retirer la cuillère d’argent de la bouche de votre enfant afin qu’il ne devienne pas gâté pourri, poursuivez votre lecture et découvrez des stratégies pour lui apprendre la valeur de l’argent.

piggy-bank-1446874_640Considérez lui donner de l’argent de poche. “C’est magique,” approuve Borba, qui recommande d’introduire les enfant dès l’âge de 5 ans au principe de la tirelire.

Les jeunes peuvent débuter leur éducation financière en apprenant les différents types de monnaie et d’unités. En vieillissant, la tirelire peut se compliquer, avec différents pots selon les catégories, comme les dépenses, l’épargne et les dons de charité.

Si vous leur donnez de l’argent de poche lorsqu’ils s’acquittent de leurs tâches, divisez ces tâches en “tâches des citoyens de la maison,” celles qui doivent être faites sans attendre d’argent en retour, et les “tâches rémunérées,” celles reliées à l’argent de poche, explique Neale Godfrey, PDG de Children’s Financial Network, une entreprise qui encourage les enfants et les parents à prendre le contrôle de leurs vies financières. “Vous leur enseignez les aptitudes requises pour bien faire fonctionner son foyer,” Godfrey insiste. “Les parents aisés ont de l’aide au niveau de la maison et les enfants pensent que ça arrive sans effort.”

“Si vous avez une femme de ménage qui vient régulièrement ou, encore, un jardinier, rappelez leur de ne pas faire les tâches assignées à vos enfant.”

Allez au-delà de la base en faisant un don de bienfaisance. Assurez-vous que vos enfants comprennent que la charité ne s’arrête pas au fait que vous mettiez un tuxedo (ou une robe) avant de vous rendre à votre événement de charité où chaque table vaut 50 000 $. 

Introduisez le don dans votre système d’argent de poche en précisant qu’un certain montant de l’argent gagné, disons 10 %, ira à des organismes de charité. 

En vieillissant, essayez d’introduire le bénévolat à l’agenda. “À travers la littérature, les musées, les stratégies de nature empathique, exposez vos enfants à cette facette de la vie en les amenant travailler dans une banque alimentaire ou dans un refuge,” énumère Borba. “Recherchez à les exposer à cela afin de les sensibiliser.”

Donnez leur le feu vert pour un travail à temps partiel. Les adolescents riches peuvent apprendre énormément, les experts expliquent. “Les jeunes ont besoin d’avoir un emploi manuel,” Godfrey élabore. Cela peut signifier n’importe quel travail qui implique d’utiliser ses deux mains, d’aider avec les sacs d’épicerie ou à prendre les commandes dans une station service.

Ne laissez pas votre enfant prendre la voie facile en lui permettant de prendre “un faux travail” au sein de votre compagnie ou celle de votre ami, où il devra directement vous rendre des comptes. Oubliez le népotisme, les experts soulignent, et incitez votre enfant à appliquer dans un restaurant, une épicerie, etc. Il apprendra beaucoup plus ainsi et ne recevra pas de traitement de faveur d’employés qui auraient peur d’offusquer l’enfant de leur patron.

Parlez-en. Ne laissez pas les finances devenir un sujet tabou dans votre maison. Laissez vos enfants savoir comment vous gagnez votre argent, comment vous le gérez, comment vous prenez des décisions et ce que vous considérez important, les experts disent. Si vous avez hérité de votre fortune, “parlez de son origine, d’où cette richesse provient, comment les membres de la famille l’ont fait prospérer, etc.,” Pearl explique.

communication-1991849_640.pngTenez-les au courant des décisions financières prises. Par exemple, si vous achetez une voiture, discutez des options que vous êtes prêts à ajouter et payer et celles que vous ne voulez pas. Demandez leur ce qu’ils désirent le plus dans une nouvelle voiture. Est-ce que la couleur importe ? La sécurité ? L’économie de carburant ? Ensuite, voyez quels véhicules correspondent à ces critères. Amenez-les chez le concessionnaire afin de leur montrer comment vous négociez. De cette façon, vos enfants comprendront qu’une nouvelle voiture demande du travail.

Dites non. “Le mot le plus difficile à dire dans la vie est habituellement “non,” mais être parent signifie l’utiliser souvent,” annonce Borba. Dire “non” quand votre enfant a une demande déraisonnable n’est pas méchant, cela va l’aider à différencier les besoins des désirs une fois adulte.

Voyez ça ainsi, commence Godfrey, laisseriez-vous vos enfants se lancer dans le traffic s’ils vous suppliaient ou prendre de la drogue s’ils insistaient ? Les laisseriez-vous sauter d’un toit ? Bien sûr que non ! Vous dites “non,” car c’est votre façon de les protéger et de leur montrer les limites. La même règle s’applique lorsque vous refuser de leur acheter une nouvelle voiture, un nouveau jouet ou le gadget dernier cri.

“Votre héritage n’est pas une question d’argent,” dit Godfrey. “Votre héritage, c’est vos valeurs et vos aptitudes à fonctionner dans la société que vous transmettez à vos enfants. Si vous ne l’avez pas fait, vous ne leur rendez pas service.”

Article original anglais ici.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s