downloadLes salaires augmentent pour les Américains et, apparemment, cela inclut aussi les enfants. Ces derniers ont ramassé en moyenne 499 $ en argent de poche l’année passée, une augmentation de 6 % comparativement à 2018, selon RoosterMoney, une application sur l’argent de poche.

Cette application montre que les enfants commencent à recevoir de l’argent de poche vers 4 ans, avec leurs frères et soeurs plus jeunes qui en reçoivent aussi au même moment. L’argent de poche hebdomadaire équivaut souvent au nombre d’années de l’enfant. Par exemple, ceux âgés de 4 ans reçoivent en moyenne 4,18 $ par semaine, alors que pour ceux de 14 ans ce sera 13,87 $.

Presque 7 parents sur 10 accordent de l’argent de poche de façon régulière l’année passée. Les experts disent que de donner de l’argent de poche ou de leur permettre d’en gagner pour accomplir des tâches dans la maison est une opportunité de leur en apprendre sur les finances. Cela s’explique par le fait que les enfants qui reçoivent de l’argent gagnent en expérience sur l’épargne, les dépenses et l’investissement.

“Ça ne signifie pas nécessairement que l’argent gagné jeune sera celui qui le rendra millionnaire,” explique Clark D. Randall, un planificateur financier certifié et le fondateur de Financial Enlightenment à Dallas. “Mais les habitudes acquises lorsqu’ils gèrent cet argent leur donneront des outils précieux pour réussir financièrement dans la vie.”

Voici comment vous pouvez commencer :

1. Définissez tous les deux vos attentes dès le début

Laissez votre enfant savoir combien il aura en argent de poche par semaine ou par mois et assurez-vous de respecter cette entente. Cela vous demandera peut-être de mettre un rappel sur votre calendrier ou de garder de l’argent comptant sur vous. Recevoir cet montant fixe régulièrement est un élément clé pour apprendre à budgéter, c’est comme un chèque de paye.

footer-logo“Vous voulez qu’ils s’habituent et s’attendent à un montant précis avec un horaire précis,” dit Laura Levine, présidente et directrice générale de Jump$tart Coalition for Personal Financial Literacy.

Vous pouvez également établir ce qu’ils auront besoin d’accomplir (s’il y a quoi que ce soit) et vos attentes par rapport à la gestion de cet argent. Bien que les jeunes vont apprendre le plus en décidant eux-même comment ils dépenseront leur argent, vous voudrez sûrement mettre quelques règles en place. Par exemple, Laura permet à son ado de 14 ans d’acheter des jeux vidéos avec son argent de poche, mais ils ne doivent pas être cotés “Mature” ou “Adulte.”

2. Considérez les options numériques

Pour les enfants plus vieux qui ont des cellulaires ou d’autres appareils du genre, vous devriez considérer les applications pour l’argent de poche comme RoosterMoney ou Greenlight. Utiliser une application veut dire que les jeunes s’habitueront à vérifier leur état de compte et gèreront leur argent de façon numérique, une compétence qui leur sera fort utile lorsqu’ils seront adults. De plus, si vous donnez de l’argent de poche de façon numérique, vous pouvez faire le virement automatiquement. Ainsi vous n’aurez pas à vous préoccuper de le faire en vrai.

Bien que l’argent comptant aide à enseigner aux jeunes enfants, les plus vieux auront besoin de savoir comment le gérer de façon numérique afin de suivre la société, qui prend un virage “sans argent comptant” et que les banques et les entreprises de technologie financière lancent constamment de nouvelles méthodes d’envoyer et de recevoir de l’argent. Apprendre ce volet ne devrait pas être trop lourd puisqu’ils passent déjà beaucoup de temps sur des appareils mobiles.

3. Encouragez l‘entrepreneuriat

Vos enfants veulent plus d’argent de poche que convenu ?

lemonade-stand-656401_640Si c’est le cas, encouragez les à trouver des façons d’en gagner plus, comme effectuer plus de tâches ou de vendre de leurs jouets ou des objets qu’ils n’utilisent plus.

Parmi les enfants dans un sondage de RoosterMoney, tondre le gazon était la tâche la plus payante (7,83 $) et était la plus couramment faite par les jeunes de 12 à 14 ans. Les tâches les plus populaires pour les jeunes enfants étaient de ramasser leurs jouets, faire leur lit et brosser leurs dents. Garder leur chambre propre et aider avec le lavage étaient les deux tâches les plus courantes dans tous les groupes d’âges. Le groupe des 8 ans était le plus entreprenant, vendant de vieux jeux et livres, pour une moyenne de 17,29 $ par vente.

4. Encouragez les à épargner

Les enfants peuvent être meilleurs épargnants que leurs parents. L’année passée, ils ont épargné en moyenne 41 % de leur argent de poche, selon RoosterMoney. Encouragez cette habitude en fixant des buts à court terme et facilement atteignables. Ainsi, ils seront en mesure de ressentir le sentiment de “gagner” qui vient avec l’épargne afin d’acheter quelque chose qu’ils veulent vraiment. Les legos, les cellulaires et la Nintendo Switch étaient les plus populaires l’année passée.

Vous pouvez aussi les encourager en offrant d’autres incitatifs, comme de leur accorder un montant équivalent (un peu comme un REER d’employeur qui cotise à montant égal) ou de leur donner de l’intérêt sur l’argent qu’ils mettent de côté. La moyenne des parents sur RoosterMoney était de 9 %.

“Tout est renforcement positif à cet âge-là, afin qu’ils apprennent qu’épargner fonctionne,” William Carmichael souligne, PDG de RoosterMoney. “[Le 9 % d’intérêt gagné The 9%] est plus généreux que ce qu’une banque donnerait, mais ça permet aux enfants de voir l’impact beaucoup plus rapidement et de prendre l’habitude d’épargner.”

6. Laissez-les faire des erreurs

À un moment donné, vos enfants feront des erreurs avec leur argent. Cela peut signifier qu’ils ont tout dépensé et qu’il n’en reste plus pour acheter autre chose plus tard. Ou ils ont acheté un objet de piètre qualité et ressentent le “regret de l’acheteur.” Résistez à l’envie de venir à leur rescousse et de “régler” le problème en leur donnant plus d’argent ou de les empêcher de faire des erreurs avec leur argent. Vous pouvez néanmoins discuter de la décision et des conséquences qu’elle peut avoir avant l’achat.

children-1139277_640Ils apprendront des leçons précieuses en faisant des erreurs maintenant, alors que les enjeux sont moins importants. Le but est qu’ils se souviennent de ces expériences et qu’ils s’en servent plus tard, quand les enjeux seront plus importants. Vous préférerez que vos enfants ressentent les conséquences de dépasser leurs budgets en dépensant tout leur argent de poche que de ne plus avoir d’argent pour faire l’épicerie ou payer le loyer.

Article original anglais ici.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s